Focus sur le dispositif RAPT

RAPT  pour Réponse Accompagnée Pour Tous, c’est quoi ?

Les origines de la démarche : le cas Amélie

Tout a commencé en 2013 avec l’injonction du tribunal administratif de Cergy-Pontoise au directeur général de l’ARS (Agence régionale de santé) d’Ile-de-France de prendre sous 13 jours « toute disposition garantissant une prise en charge effective » d’une jeune femme avec un lourd handicap mental.

Le 10 juin 2014, Denis Piveteau remettait un rapport majeur « zéro sans solution », dans lequel il s’agit de :

  • Passer d’une logique de place à une logique de réponse coordonnée
  • Apporter une réponse à toutes les situations même les plus complexes
  • Renforcer la place des MDPH en tant qu’ensemblier de la construction des réponses individuelles sur le territoire

Le dispositif « Une réponse accompagnée pour tous » a pour ambition de faire évoluer l’organisation et la coordination de tous les acteurs impliqués pour construire, avec les personnes ou leur famille, des solutions d’accompagnement. Il s’agit de permettre un parcours de vie sans rupture. Sa généralisation doit intervenir au plus tard le 1er janvier 2018.

L’enjeu est une évolution profonde des pratiques professionnelles de tous les acteurs concernés : agences régionales de santé, maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), conseils départementaux, rectorats, gestionnaires d’établissements.
Il s’agit de mettre en place :

  • une coordination plus étroite,
  • une information mieux partagée,
  • des décisions d’orientation mieux suivies
  • et régulièrement réévaluées.

Le dispositif Réponse Accompagnée Pour Tous s’organise autour de 4 axes :

  • Un dispositif d’orientation permanent
  • Une réponse territorialisée
  • Un accompagnement et un soutien par les pairs
  • Un accompagnement au changement des pratiques

 

 Comment les Papillons Blancs s’inscrivent-ils dans cette démarche  ?

Au travers de son contrat d’Objectifs et de Moyens, l’association s’est engagée avec le Conseil Départemental et l’Agence Régionale de Santé autour des axes de travail concrets suivants :

  • Participer sur convocation de la MDPH aux réunions périodiques pour un suivi personnalisé donnant la possibilité d’identifier les situations individuelles prioritaires, complexes ou critiques

 

  • Echanger, agir, participer, conseiller 
  • sur un suivi partagé des décisions et des demandes d’admission,
  • une évaluation des situations urgentes et des réponses prioritaires à mettre en place.

 

Les enjeux sont multiples :

  • Eviter le risque d’une rupture de parcours : retours en famille non souhaités et non proposés, exclusions, refus d’admissions.
  • Eviter une mise en cause de l’intégrité, de la sécurité de la personne et de sa famille
  • Apporter des réponses de qualité,
  • Mobiliser l’ensemble des établissements et services de l’association à la recherche de solution.

 

Pour aller plus loin : http://solidarites-sante.gouv.fr/archives/handicap-une-reponse-accompagnee-pour-tous/